JMP Antibes - http://jmpantibes.zeblog.com/ <body>

JMP Antibes

http://jmpantibes.zeblog.com/





JMP Antibes

JMP Antibes







Journées Mondiales de Prière à Antibes-Juan-les-Pins


Église réformée de France à Antibes, Cagnes-sur-Mer et Vence

Blog

<noembed> <a name='e428711'></a>

Journée Mondiale de Prière - rencontre 2010 Antibes-Juan-les-Pins / France

Par JMP Antibes :: 04/03/2010 à 11:32

 

 

Le vendredi 5 mars 2010 à 15 h 00

au temple d'Antibes,

7 av. Niquet

 

 

« Que tout ce qui respire loue le Seigneur »

 

 

Communiqué de presse du Comité suisse :

Cameroun – l'Afrique en miniature

La République du Cameroun se situe sous l'équateur, au centre de l'Afrique et à l'extrémité du golfe de Guinée. Le Nord est séparé du Sud par le massif de l'Adamaoua auquel appartient le Mont Cameroun, un des plus grands volcans actifs d'Afrique. Son sommet de plus de 4000 m est la plus haute montagne d'Afrique occidentale et il est même parfois recouvert de neige. Le plateau de l'Adamaoua est un immense réservoir d'eau pour tout le Cameroun. Diverses zones climatiques influencent la végétation et la façon de vivre de la population. La région saharienne du Nord a une saison sèche qui dure de 7 à 8 mois, alors que la région équatoriale a 7 à 8 mois de précipitations annuelles. Sur les hauts plateaux occidentaux règne un climat tempéré doux.

En 1884, la souveraineté allemande est proclamée au Cameroun qui est ensuite placé sous mandat de la Société des Nations en 1919. Celle-ci attribua les 4/5 du pays à la France et le reste à l'Angleterre. En 1945, tout le territoire camerounais est placé sous la tutelle des Nations Unies. En 1960 la partie française accède à l'indépendance. Après un référendum d'autodétermination, le Cameroun britannique est divisé en deux parties. La population du Cameroun britannique septentrional, majoritairement musulmane, choisit d'être rattachée au Nigeria tandis que les habitants du Cameroun britannique méridional, majoritairement chrétiens et animistes, votent le rattachement au Cameroun français. En 1972, après différentes réformes, la République Unie du Cameroun est proclamée. Aujourd'hui, la population du pays, qui depuis 1984 se nomme la République du Cameroun, est estimée à 18 millions.

Le Cameroun est riche en ressources naturelles et en productions agricoles. Grace à la diversité du paysage, de la flore et de la faune, le pays s'est développé en direction du tourisme.

60% de la population est chrétienne. Beaucoup d'Eglises sont impliquées dans l'aide sociale telle que l'instruction, la santé et le développement de la communauté. Bien que le Cameroun ait ratifié la Convention des Nations Unies sur l'élimination de toutes formes de discrimination contre les femmes, la place de celles-ci est encore affectée par les tendances patriarcales. Mais les Camerounaises déploient tous leurs efforts pour que les droits des femmes soient garantis. Elles sont impliquées dans la lutte pour la paix, la justice et l'intégrité dans leur pays. Elles aident les malades du sida et de la lèpre; elles mettent tous leurs talents et leurs ressources à la disposition de leurs enfants qui sont le centre de leur existence.

Malgré un quotidien difficile, les femmes qui ont rédigé la liturgie de la Journée mondiale de prière du 5 mars 2010 placent la louange de Dieu au premier plan. Le thème tiré du Psaume 150 "Que tout ce qui respire loue le Seigneur" relie toutes les personnes qui dans plus de 170 pays célébreront cette journée. Tout autour de la terre, avec beaucoup de joie, de musique et de chants les mêmes prières et intercessions s'élèveront pour s'unir dans une louange commune.

Dans de nombreuses paroisses de notre pays, des femmes préparent cette célébration oecuménique et invitent toutes les personnes à s'engager, au travers de cet événement, pour la paix et la justice.

 

À Antibes

*

Prédication pour la JMP

Vendredi, 05 mars 2010

Martine-Blanche Yéble Oga-Poupin


L'année passée (2009), les femmes de Papouasie nous ont proposé pour thème « En Christ, beaucoup de membres, mais un seul corps ».

Quant au texte de méditation, il a été tiré du livre des Actes des apôtres en son chapitre 4 au verset 32 qui dit ceci : “La multitude de ceux qui étaient devenus croyants n'avait qu'un cœur et une âme et nul ne considérait  comme sa propriété l'un quelconque de ses biens; au contraire, ils mettaient tout en commun.”


Cette année (2010), les femmes Camerounaises nous invitent à louer le Seigneur avec la chute, c'est-à-dire, le dernier vers du Psaumes 150 qui dit : « que tout ce qui respire loue le Seigneur ! »

Pour texte de méditation, les Camerounaises nous soumettent le ministère tumultueux de Paul et Silas, ministère fait tantôt de succès, tantôt de revers dans le chapitre 16 du livre des Actes des Apôtres. Que se passe-t-il exactement ?

Nous sommes au tout début de l'église. L'apôtre Paul, jadis incroyant et blasphémateur, persécuteur des chrétiens, mais, converti à Dieu sur le chemin de Damas est en pleine effervescence dans son ministère d'évangélisation. Le zèle, la dévotion le dévorent. Il parcourt les zones qui lui sont accessibles en son temps pour annoncer la bonne nouvelle de Jésus-Christ de Nazareth. Ainsi, après la Syrie et la Cilicie, il gagne Derbé et Lystres. Là, sur témoignages des chrétiens de Lystres et d'Iconium, il circoncit Timothée pour le rendre conforme aux exigences des apôtres et des Anciens de Jérusalem. De ville en ville, il propage la parole de Dieu avec ferveur, fougue et détermination. Les communautés qu'il fonde sur son passage croissent, se fortifient et la parole du Dieu vivant se propage à une vitesse hors du commun ! Accompagné de Silas, ils arrivent en Phrygie et en Galatie. Là, l'esprit de Dieu leur recommande de renoncer à l'évangélisation de l'Asie. Une fois au aux confins de la Mysie, au point de rentrer à Bithynie, là encore, l'esprit de Dieu leur interdit d'y entrer. Ils prennent la direction de Troas. De là, ils entrent à Samothrace et à Néapolis puis enfin, à Philippes. Et là, ordre leur est donné de passer en Macédoine ! Vrai moment pathétique pour les Européens que nous sommes. En effet, ce passage de Paul et Silas en Macédoine caractérise l'entrée de l'évangile en terre européenne !

De la même manière que face à la fureur du roi Hérode, l'enfant Jésus se réfugia en Egypte, en Afrique, et bien plus tard avec Philippe, l'eunuque éthiopien, qui, par son baptême, reçut le Dieu vivant de Jésus-Christ pour l'Afrique ! Ce sont là, deux autres évènements bibliques, néotestamentaires qui caractérisent le passage de l'évangile en terre africaine, comme le passage de Paul et Silas en Macédoine caractérise le passage de l'évangile en terre européenne.

Bref, à Thyatire, une femme, nommée Lydie, exerçant la profession de marchande de pourpre, après avoir été convertie et baptisée par Paul et Silas, se propose de les accueillir pour les loger. De là, ils poursuivent leur ministère d'évangélisation.

Avant de continuer, il y a un détail non moins négligeable qu'il convient de souligner : C'est que, dans cette ville de Thiatyre, ils étaient de nombreux hommes et femmes, à avoir rencontré Paul et Silas, à écouter leurs enseignements, mais, curieusement, seule une dame, Lydie, a offert l'hospitalité aux deux ouvriers de Dieu. Comme quoi, entre le Dieu tout-puissant, père de notre Seigneur Jésus-Christ et les femmes, c'est une vieille et longue histoire d'amour. Alléluia !

Bravo les filles !!!!

En tout cas, c'est de chez Lydie, que le jour du sabbat, les deux missionnaires Paul et Silas se rendaient à la prière lorsqu'ils vont rencontrer sur leur passage, cette jeune esclave possédant l'esprit de python, et dont la délivrance, va être la cheville ouvrière des déboires de nos deux missionnaires.

Trois questions s'échappent immédiatement de l'épisode de l'arrestation et de l'incarcération de Paul et Silas.

1)-Premièrement, qu'est-ce qui pousse Paul et Silas à délivrer la jeune esclave ? Est-ce pour l'esprit de python qu'elle possédait ou pour le fait que cette dernière les harcelait à chacun de leur passage ?

2)-Deuxièmement, qu'est-ce qui a motivé les châtiments et autres sévices corporels infligés à Paul et Silas, et pourquoi leur incarcération ?

3)-Troisièmement, quel enseignement tirer de l'exemple de Paul et Silas ?

Face à ces trois questions, trois réponses s'imposent. Ce sont :

1) L'exploitation du faible, du pauvre et l’extorsion,

2) le faux témoignage,

3) la capacité d'adaptation du chrétien.

Venons-en au premier point.

1) L'exploitation du faible, du pauvre et l’extorsion

Paul et Silas ont délivré la jeune fille esclave pour mettre fin à l'exploitation abusive dont elle était victime de la part de ses maîtres cupides. En effet, pour ces derniers, les pratiques divinatoires de la jeune esclave étaient une source d'enrichissement sans précédent. La bible, parlant de la jeune esclave nous dit que « ses oracles procuraient de gros gains à ses maîtres » ! Voilà ce que Paul et Silas ont décidé d'abréger. Les deux missionnaires ont courageusement délivré la jeune esclave de son esprit de python pour l'empêcher de continuer à être la mascotte d'individus cupides, véreux et sans scrupules. Qu'en est-il de nous aujourd'hui où l'exploitation du pauvre, du plus démuni, du plus précaire reste une activité marchande au niveau planétaire sans que nos consciences de chrétiens en soient interpellées ?

Sur place même en Afrique où se trouve le Cameroun que nous célébrons aujourd'hui, que font les chrétiens face aux manquements des droits humains les plus fondamentaux ? Les expéditions punitives, les tortures injustifiées, l'avilissement du pauvre, les exécutions sommaires d'individus considérés comme sorciers et malfaisants, tout simplement parce que ces personnes ont une apparence physique différente de ce qui est jugée normale : soit qu'ils sont nés jumeaux, soit qu'ils nés albinos, soit qu'ils sont nés handicapés physiques ou moteurs, des veuves et orphelins expropriés, des femmes répudiées et dépossédées de tout bien... etc. Ainsi, à cause de leur différence, tantôt ils peuvent être divinisés et considérés comme des mascottes (cas des jumeaux et des albinos dans certaines régions d'Afrique), tantôt, ils sont asservis et maltraités (cas des handicapés, de certaines personnes âgées, de certaines femmes n'ayant jamais eu d'enfants, de certaines femmes ménopausées, de certains pauvres etc.)considérés comme sorciers et traités comme tels ! Battus, humiliés, emprisonnés, torturés jusqu'à la mort dans certains cas, et ce, avec le silence complice d'autorités politiques, administratives, judiciaires et religieuses !

Et qu'en est-il de nos pays du nord même ? Quelle attitude nous avons en tant que chrétiens, pour mettre fins aux souffrances des immigrés, clandestins ou en situation régulière, eux qui sont rendus corvéables à merci dans des métiers dits en tension, eux, qui, en général vivent dans une extrême pauvreté, dans des logements vétustes, n'ayant souvent pas d'assurance maladie, mais dont la présence est absolument nécessaire pour servir les intérêts d’employeurs inciviques, de même que des multinationales déloyales qui s'acharnent à extraire leurs forces vitales, en vue de multiplier les profits ? Nous chrétiens des pays du Sud et du nord, quelle attitude nous avons vis-à-vis de ces personnes qui, au motif de venir en aide aux sinistrés dans les quatre coins du monde profitent des catastrophes naturelles dans les pays du sud, pour arracher, et voler des organes humains aux pauvres si ce n'est voler carrément des enfants à leurs parents ? Je pense au prix d’un rein – la pratique de l’ « achat » d’un rein est avérée ! Quel autre mot que vol pour un tel « achat » ?!

Dans les pays du Nord comme dans les pays du Sud, que disons-nous face aux commerces honteux du sexe par des réseaux de proxénétisme plus que jamais actifs en pleine mondialisation ? Et quelle est notre conduite face aux réseaux mafieux de narco-trafiquants qui compromettent dangereusement l'équilibre de la planète ? Nous chrétiens du monde entier, que disons-nous pour dissuader les pays pollueurs qui détruisent l'environnement et font peser de lourdes menaces sur notre planète ? Dans nos sociétés occidentales, comment nous réagissons face au chômage des jeunes, et face à la paupérisation des plus fragiles, et à l'abandon des personnes âgées ?

Ce sont là des questions parmi tant d'autres qui devraient nous interpeller en tant que disciples de Jésus de Nazareth et nous pousser à agir à la manière de Paul et Silas. En effet, nous vivons une époque où la jeune esclave délivrée par Paul et Silas revêt de multiples formes sans que les souffrances que ces formes multiples engendrent ne varient d'un pays à un autre, d'une région à une autre ! D'où, la vigilance devrait être de mise dans les rangs des chrétiens que nous sommes.

Ceci dit, passons maintenant à la deuxième question que soulève notre texte :

qu'est-ce qui a motivé les châtiments et autres sévices corporels infligés à Paul et Silas, et pourquoi leur incarcération ?

2) Le faux témoignage : En effet, vexés de savoir que Paul et Silas leur ont coupé les vivres en délivrant leur mascotte de son esprit de Python, ses maîtres s'en iront voir les hommes de pouvoir au sein de la cité pour dénigrer Paul et silas. Sur la base de faux témoignage, les deux missionnaires seront mis aux arrêts, battus, humiliés, et incarcérés !

Le faux témoignage, la calomnie, le dénigrement mensonger, voilà des types d'actions malveillantes que quelques individus battus sur le terrain de la foi et de la loi peuvent utiliser contre les hommes et les femmes épris de justice et de paix, ces hommes et ses femmes qui luttent au quotidien à travers le monde pour empêcher le mal de prospérer. Ici en France, l'histoire du Capitaine Dreyfus, ailleurs dans le monde, l'exemple de Mehdi Ben Barka au Maroc, en Afrique subsaharienne, les exemples d'opposants politiques torturés, emprisonnés injustement ou carrément assassinés parce que faisant ombrage au régime.... Les exemples sont légion. Mais, pour ce qui concerne les chrétiens la parole de Dieu est formelle : « Tu ne diras point de faux témoignage contre ton prochain. » Exode 20:16.

Troisième question soulevée par notre texte : quel enseignement tirer de l'exemple de Paul et Silas ?

3) La capacité d'adaptation du chrétien : le chrétien véritable, il s'adapte à toute situation. En prison, il prie son Dieu. En liberté, il prie son Dieu. Dehors, en plein air, sous les vents, sous la pluie, sous le soleil ardent, il prie son Dieu. Dans les abîmes comme dans les océans, sa louange monte au Seigneur. Dans le malheur comme dans le bonheur, son zèle pour son Dieu ne saurait tarir. Car c'est Dieu qui brise les chaînes du désespoir. Paul et Silas ne l'ignoraient guère. Et voilà pourquoi, même en prison, ils n'ont cessé de louer l'Éternel jusqu'à leur libération.

L'amour de Dieu envers ses enfants se manifeste partout où ils se trouvent, et il ne leur fait jamais défaut. Même dans la précarité et dans la désolation les plus absolues, Dieu nous manifeste toujours sa bonté et voilà pourquoi il convient de le louer en tout temps et tout lieu.

A ce sujet, voilà ce que la Bible nous dit : « Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ?

selon qu'il est écrit : C'est à cause de toi qu'on nous met à mort tout le jour, Qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur. » Romains chapitre 8 v. 35 à 39.

Alléluia ! Louons le Seigneur !

 

Martine-Blanche Yéble Oga-Poupin
Prédication de la JMP (Journée Mondiale de prière)
Antibes, vendredi 05 mars 2010



Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://jmpantibes.zeblog.com/trackback.php?e_id=428711

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © JMP Antibes - Blog créé avec ZeBlog