JMP Antibes - http://jmpantibes.zeblog.com/ <body>

JMP Antibes

http://jmpantibes.zeblog.com/





JMP Antibes

JMP Antibes







Journées Mondiales de Prière à Antibes-Juan-les-Pins


Église réformée de France à Antibes, Cagnes-sur-Mer et Vence

Blog

<noembed> <a name='e303084'></a>

Journée Mondiale de Prière - rencontre 2008 Antibes-Juan-les-Pins / France

Par JMP Antibes :: 13/03/2008 à 11:03

 

 

 

 

JMP 2008
La Sagesse de Dieu renouvelle notre compréhension

Job 28:20-28 Luc 18:1-15

 

 

 

 

 

 

 

JOURNÉE MONDIALE DE PRIÈRE – vendredi 7 mars 2008

GUYANA – "Le pays aux mille rivières"

"De nouveau l'Amérique du Sud ?" s'étonnent les habitués de la JMP en apprenant d'où vient la liturgie pour 2008. Le Guyana se trouve bien en Amérique du Sud, mais il est considéré comme un pays des Caraïbes. Il est situé sur la côte septentrionale entre le Venezuela à l'ouest, le Brésil au sud, le Surinam (ancienne Guyane hollandaise) à l'est et l'Océan Atlantique au nord. Le Guyana, - république indépendante depuis février 1970 - est l'ancienne Guyane britannique, c'est pourquoi la langue nationale est l'anglais. C'est un petit pays comprenant environ 760'000 habitants.

Des femmes de 11 Eglises et communautés différentes ont écrit la liturgie de 2008 qui a pour thème "La sagesse de Dieu apporte une compréhension nouvelle". Ces femmes partagent leurs expériences avec leurs sœurs du monde entier et puisent à la source de la sagesse de leurs mères et grand-mères. Les femmes du comité JMP du Guyana soulignent qu'elles sont les héritières de leurs ancêtres qui ont pris part aux révoltes des esclaves, qui ont combattu le pouvoir colonial et qui ont lutté pour les droits des femmes.

Malgré une nature paradisiaque, tout n'est pas rose au Guyana. Les trésors naturels extraordinaires, particulièrement la forêt pluviale (85% de la surface du pays), avec ses plantes, animaux et papillons exceptionnels sont la grande richesse du Guyana mais ils sont également mis en péril par la déforestation et les extractions inconsidérées des richesses du sol (bauxite, or, diamants). Ces richesses génèrent toujours à nouveau des conflits de frontières avec le Surinam et le Venezuela. Une chance de prendre conscience et de garder la particularité de la forêt tropicale humide se trouve dans l'écotourisme. Des chutes d'eau spectaculaires comme celles de Kaieteur et de hautes montagnes (Roraima qui culmine à près de 3000 m) dans l'ouest attirent des voyageurs et des chercheurs. La capitale Georgetown se situe dans le delta du Demerara (env. 34'000 habitants). La région côtière est partiellement située au-dessous du niveau de la mer. De l'aménagement des terres côtières en polders au 17ème siècle, il en est résulté une plaine alluvionnaire des plus fertiles qui longe la côte atlantique. Les zones ainsi créées, agricoles et urbaines, sont protégées par un système de digues et de drainage.

Pour les construire et pour travailler dans les plantations de canne à sucre, des Africains furent amenés et réduits à l'esclavage. Leurs descendants (31%) constituent actuellement, avec les descendants venus de l'Inde (50%), la majorité de la population. Seuls 9,2% sont d'origine amérindienne. Les chrétiens représentent env. 50% de la population, les hindous env. 33% et les musulmans env. 7,2%. Les fêtes religieuses des diverses religions sont célébrées ensemble par toute la population.

La "sagesse de Dieu", dans ses multiples aspects, est au cœur de la liturgie. Le texte biblique principal, mis en scène sous forme de conversation circonstanciée, est la louange de la sagesse tirée du Livre de Job (chap. 28). En complément se trouve le récit de Jésus chez Marthe et Marie. Trouver une compréhension nouvelle de la sagesse est la tâche de chaque jour avec tous ses problèmes et ses défis. Savoir que nous sommes relié(e)s tout autour de la terre nous renforce.

 

 

 

 

 

Prédication de Anne GEORGES,
Église évangélique "Galaxie" - Antibes :

 

 

Deux femmes, deux soeurs, deux caractères ...

Comme ils étaient en route, Jésus entra dans un village, ( il s'agit de Bethanie, à quelques km de Jérusalem, sur le versant Est du Mont des Oliviers), et une femme du nom de Marthe le reçut dans sa maison. Marthe est celle qui prend l'initiative, c'est sans doute l'aînée, c'est celle qui organise les choses. Elle reçoit Jésus et ses apôtres, cela fait une petite troupe. Il y a fort à faire, même si comme on peut l'imaginer, elle a de l'aide en cuisine. C'est le principe de l'hospitalité, comme on ne le connait plus en Occident, où l'on se met en quatre pour ses invités. Et donc rien d'étonnant à ce que Marthe s'affaire à un service compliqué, à un multiple service, dans une versionplus littérale.

 

Ce qui est étonnant, c'est que sa soeur Marie ne la rejoigne pas dans ce service. Que fait Marie?
 Tandis que Marthe est debout, courant d'une tâche à l'autre, Marie est assise aux pieds du Seigneur;
tandis que Marthe est agitée par de multiples tâches, Marie est centrée sur les paroles de Jésus;
tandis que Marthe s'énerve parce qu'elle est submergée par les tâches, Marie se repose en Jésus.
Quoi de plus légitime que la requête de Marthe: cela ne te fait rien que ma soeur m'ait laissé seule à faire le service? Dis-lui donc de m'aider? Elles ne seront surement pas trop de deux pour tout le travail à faire et l' interruption des paroles de Jésus que Marthe provoque doit permettre à Marie de le réaliser, avec le soutien de Jésus pour ce service. Que dira-t-il : “Marie, Marie, il y a plus de joie à donner qu'à recevoir ou bien, - si ta soeur te demande un service, fais en deux pour elle! ?

 

Et là le Seigneur nous surprend complètement. Non seulement , il ne va pas donner pas raison à Marthe, mais en plus il va soutenir Marie. Mais que se serait-il passé si Marthe, elle aussi, s'était assise aux pieds de Jésus? (peut-être les apôtres auraient-ils alors interrompu Jésus en demandant à quelle heure on allait manger ?) Non, en recevant Jésus, Marthe s'engageait dans un service , et Jésus en entrant dans la maison le sait, alors que veut-il lui dire?

Regardons de plus près le texte:  Marthe interpelle Jésus; Jésus lui répond en prononçant  son nom deux fois. Il est pleinement conscient de la tempête qui se passe sous le crâne de Marthe. Et j'imagine qu'il dit son nom de sa voix la plus douce, et qu'il répète son nom comme pour la faire sortir de ce cercle émotif où elle s'est emprisonnée elle-même. Marthe, Marthe. Tu te soucies et tu t'agites pour beaucoup,...Tu te soucies: en grec, c'est la même racine du mot que dans la parabole du Semeur, où ce sont les soucis, aussi bien que les richesses et les plaisirs du monde qui étouffent la semence de vie, la Parole de Dieu. Le souci que Marthe se fait pour le service étouffent la Parole de Jésus en elle. Tu t'agites.  Jésus parlait en araméen..En hébreu, La racine RaCHa’ qui  signifie “être agité, inquiet, agité par ses passions signifie aussi  être méchant, injuste.”. La tradition hébraïque nous enseigne donc que d'une façon très insidieuse, l'agitation nous entraîne dans un chemin de perdition
 L'agitation n'est jamais bonne, elle ne nous permet pas de discerner la voix de Dieu. C'est au contraire dans  le calme et la confiance qu'est votre force . (cf Esaïe 30:15) et c'est la condition pour un service efficace. Où trouver ce calme et cette confiance, c'est justement dans la Parole de Dieu. Savoir accueillir l'Invité par excellence, Jésus, Lui qui nous dit: “ je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je dînerai avec lui et lui avec moi.” (Apocalypse 3: 20). C'est à cete communion intime que nous invite Jésus avant tout. Nous centrer  sur l'Essentiel, sur l'Unique,. “Je demande au Seigneur une chose ” dira le psalmiste, “que je désire ardemment, c'est d'habiter dans la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour admirer sa beauté...” (Psaume 27:4) Une seule chose est nécessaire, dit Jésus à Marthe.


 
Voilà pourquoi Jésus ne va pas répondre à Marthe comme elle s'y attendait. Jésus opère ici un renversement de nos valeurs: Qu'est-ce qui est essentiel? Car on peut passer notre vie à être dans le service , à pourvoir aux besoins de ceux qui nous entourent, et passer à côté de la dimension essentielle: la communion avec Jésus-Christ, être uni à Lui. Car tout dépend de cela “Celui qui demeure en moi, comme moi en Lui porte beaucoup de fruit. Hors de moi,en effet, vous ne pouvez rien faire.(Jean 15:5). Et effectivement le service va suivre, ces oeuvres bonnes que Dieu a préparées d'avance, pour que nous les pratiquions. (Eph 2:10)  Mais la chose essentielle, c'est de se recentrer Jésus, connaître la volonté du Père pour nous. .Ecouter Sa Parole pour rentrer dans la dimension de la famille spirituelle: Quiconque fait la volonté de Dieu, voilà mon frère, ma mère, ma soeur.(Marc 3:35)

Marthe s'est laissée absorbée par les multiples soins du service en oubliant  son but initial: servir Jésus qui apportait dans sa maison la Parole de Dieu, la parole de Vie, la Parole du Salut. Combien ce texte me parle, et combien il est facile de se laisser distraire du but premier, et de se retrouver vidée par beaucoup d'efforts, admirables certes, mais que Le Seigneur ne nous a jamais demandés. Voilà le pourquoi de la devise de la Journée Mondiale de la Prière: “S'informer pour Prier – Prier pour Agir
Et là on retrouve le principe de la sagesse, le commencement de la sagesse.

“Le commencement de la sagesse, c'est la crainte du Seigneur”. Cette expression ''crainte de l'Eternel'' ou ''crainte du Seigneur'' est souvent mal interprétée par des oreilles contemporaines. On y projette un Dieu vengeur qui inspire la peur, une caricature de Dieu tristement  et .largement répandue autour de nous. Ceci vient du fait que l'on a perdu nos racines juives. Dans la crainte du Seigneur, il y a surtout le mot  Seigneur (Eternel) qui traduit le tétragramme YHWH, nom que Dieu a révélé à Moïse au buisson ardent ( Exode 3:14-15) En révélant son nom, Dieu ajoute: “C'est là mon nom pour toujours, c'est mon nom dont on fera mémoire de génération en génération ”. Il nous faut relire ce oassage de l'Exode pour être pénétré de la sainteté de Dieu communiquée à Moïse. Le tétragramme divin est devenu par respect imprononçable. Dans un texte, le lecteur le remplace traditionnellement par “Adonaï”, mon Seigneur. Dans la conversation, on emploie le plus souvent le mot: Hashem , le nom.
En ce qui concerne le mot crainte, il ne communique absolument pas en hébreu la notion de peur, mais plutôt de contemplation. De ce fait, la crainte du Seigneur traduit une attitude de profond respect envers Dieu, une juste attitude de qui Il est, et de qui nous sommes face à Lui. C'est cette attitude qui permet d'entrer en relation avec Lui. Pour nous en persuader,il faut nous rappeler que Jésus lui-même, était rempli de cette crainte du Seigneur, selon la prophétie d'Isaïe 11:2 concernant le Messie:
L'Esprit de l'Eternel reposera sur lui: esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel. Et son plaisir sera dans la crainte de l'Eternel . (Esaïe 11: 2-3a, version Darby). Alors pour comprendre  véritablement  ce qu'est la crainte de l'Eternel, il faut relire les Evangiles et entendre ce que Jésus nous dit de Dieu, et comment il s'adresse à Lui.

 

Marie a choisi la bonne part qui ne lui sera pas retirée” En choisissant de faire un service compliqué, multiple, en choisissant de ne pas aller  à l'essentiel,  Marthe se privait d'entendre la Parole de vie qui entrait dans sa maison, et sa décision touchait aussi sa soeur. Nous avons la possibilité chaque jour de choisir la bonne part, non pas pour rester en contemplation le reste de la journée, mais pour commencer notre journée en écoutant la voix de Celui qui nous a choisis, et qui nous a donné mission d'aller, de porter du fruit, et du fruit qui soit durable (Jean 15:16).

 

Marie était aussi une femme d'action. Elle l'a prouvé six jours avant la Pâque où Jésus fut arrêté et  crucifié. Jésus était revenu à Bethanie chez Marthe, Marie et  leur frère Lazare que Jésus avait ressuscité. Et là, on donna un dîner pour lui. Il est précisé que Marthe servait. Cette sobriété sur le service de Marthe en dit long sur son cheminement. Elle n'accapare plus l'attention pour le service. Elle sert Jésus. Et Marie aussi, à sa manière, en répandant du parfum sur les pieds de Jésus qu'elle essuie de ses cheveux. C'est un geste prophétique que personne ne comprendra autour d'elle,  sauf Jésus. Chacune dans ce passage de Jean 12 a choisi la bonne part. Cette bonne part est différente pour chacune, car  la relation à Jésus est toujours personnelle.

Dieu nous a unis à Jésus-Christ et il a fait du Christ notre sagesse: c'est le Christ qui nous rend justes devant Dieu, qui nous permet de vivre pour Dieu et qui nous délivre du péché. (1Co 1:30 -français courant).

 

Pour conclure, j'aimerais vous laisser une application visuelle sur la place de Dieu dans notre vie, car une démonstration vaut souvent mieux qu'un long discours, et je vais donc vous faire le coup de l'oignon et des grains de riz pour illustrer la place de Dieu dans le déroulement d'une journée. ....

 

 

Que le Seigneur nous permette d' être remplis de la connaissance de Sa volonté, en toute sagesse et intelligence que donne Son Esprit (Col 1:9)Prions aussi pour que nous ne nous conformions  pas aux habitudes de ce monde, mais que nous soyons transformés par  le renouvellement  de notre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. (Romains 12:2)

 

 

 

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://jmpantibes.zeblog.com/trackback.php?e_id=303084

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © JMP Antibes - Blog créé avec ZeBlog